L'attachement de l'enfant à ses jouets

L'attachement de l'enfant à ses jouets

0 Comment

« C’est à moi ! ». On a tous déjà entendu cette phrase sortir de la bouche d’un tout petit terriblement attaché à son jouet et terrorisé à l’idée qu’on ne lui enlève. En effet, les jeunes enfants développent un véritable sentiment de possession vis-à-vis de leurs jouets. Ils s’approprient l’objet et s’y attachent fortement. En réalité, ce rite les rassure. Il est donc important de respecter l’attachement d’un enfant à ses jouets et ce sentiment précoce de propriété.

Le jouet, un outil fondamental de développement 

Le jouet tient une place primordiale dans le processus de développement et d’épanouissement de l’enfant. Si le jeu est le moyen d’apprentissage le plus performant, c’est parce qu’il est associé au plaisir. Derrière son aspect futile (du point de vue d’un adulte), c’est en fait une activité très sérieuse car les enfants fabriquent leur future intelligence et apprennent à construire des raisonnements logiques.

Mais l’intérêt de jouet va plus loin que ça. C’est comme un véritable compagnon pour l’enfant. Il peut endosser le rôle de refuge ou d’exutoire dans les moments difficiles. Il permet à l’enfant de se confier et d’évacuer ses troubles émotionnels, de se réfugier dans un monde imaginaire où la réalité est moins dure. C’est donc un objet de réconfort.

De même, le jouet est un excellent levier de sociabilisation. A travers les jeux de société, l’enfant apprend à respecter les règles, à attendre son tour pour jouer, et à gagner autant qu’à perdre ! Il découvre les fonctions essentielles de la vie en société et en famille.

Enfin, l’enfant qui joue construit sa personnalité, il définit son identité. On connaît tous cette période entre 2 et 4 ans où les enfants ne veulent pas prêter leurs jouets, où ils sont jaloux des jouets de leurs copains et de l’attention que leurs parents peuvent porter à autrui. Tous ces sentiments sont naturels et les préparent aux éventuelles contrariétés qu’ils connaîtront plus tard. Il est en effet nécessaire de construire et connaître l’égoïsme pour ensuite comprendre ce que signifie la notion de partage.

 

L’enfant et son jouet : une relation pérenne 

Les enfants de 1 ou 2 ans ont un intérêt variable pour leurs jouets, dans la mesure où à cet âge, la découverte du monde des adultes importe bien plus. Mais rassurez-vous ! Cette période où l’on est constamment angoissé qu’il tombe de la chaise où mette les doigts dans la prise ne dure pas. Par la suite, l’enfant appréhende le matériel et apprend à jouer tout seul en s’inventant des mondes imaginaires. De plus, le jouet accompagne l’enfant dans sa croissance plus longtemps qu’on ne le pense. On estime que les enfants commencent à abandonner leurs jouets vers 10 ans, la tendance étant plutôt à la baisse ces dernières décennies (7 à 8 ans). Cela s’explique entre autres par le fait qu’ils deviennent « préados » plus tôt. Dans certains cas, ils estiment d’eux-mêmes que ce n’est plus de leur âge en se comparant à leurs pairs dans la cour d’école, dans d’autres cas, l’initiative peut venir des adultes qui leur offrent spontanément un lecteur mp3 plutôt qu’un jouet traditionnel. Partant du constat que les enfants aiment garder leurs jouets fétiches plusieurs années et que les familles d’aujourd’hui sont de plus en plus mobiles, les fabricants ont imaginé des jouets nomades, faciles à transporter. On pense notamment au sac de rangement 2 en 1 de la marque Play & Go qui se transforme en tapis de jeux. Il suffit de déplier le sac pour en faire un tapis (genre circuit de voitures) et lorsque l’enfant a fini de jouer, on tire sur les ficelles et les jouets sont rangés instantanément dans le sac !

 

On comprend donc qu’il est important de laisser cette liberté à l’enfant, sans pour autant devenir esclave de ses moindres désirs ! La liberté de choisir son jouet, de s’y attacher, le droit d’être égoïste, de s’évader de la réalité, d’être jaloux, le choix de jouer tout seul ou avec les autres. Apprendre le partage, la solidarité, la raison, l’empathie viendra plus tard. Le jouet est avant tout lié à la construction de l’enfant, qui aura une forte incidence sur l’adulte qu’il deviendra.

 

 

 

Déposer un commentaire

Reload

Envoyer